Test du ShellyCloud 4PM

Contexte et choix

Arrivant dans un nouveau logement avec des vieux grille-pains électriques, je me lance à la recherche d'une solution technique pour piloter ce chauffage, mettre des plannings et ne pas oublier de le couper en partant. Chaque radiateur a un thermostat d'ambiance et un sélecteur (off, hors-gel, nuit, jour et... programme). J'ouvre le tableau électrique et chance ! : les fils pilotes arrivent tous là, et sont même étiquettés :-D Puisque chaque radiateur réagit à la température locale de sa pièce, je décide de ne pas prévoir de capteur d'ambiance. Ca simplifie le système et je peux me concentrer sur le besoin "pilotage par plage temporelle".

Mon choix s'oriente donc vers un système avec fil, pas besoin de passer par du wifi/Zigbee/LoRa et leur passerelles : ca va limiter la consommation du truc ! Et si en plus je peux éviter une box domotique dans un premier temps, c'est aussi bien.

Matériel

Après avoir fouillé quelques sites et forums domotiques, je retombe sur le site de Shelly Cloud, un fabricant bulgare. Ils ont quelques produits "classiques" (avec wifi, pilotage d'un relai et mesure du courant) mais je flashe sur leur petit dernier : le Shelly Pro4PM.

Pro4PM allumé, de face

Au menu : pas 1 ni 2 mais bien 4 relais pilotables, 4 entrées également (capteurs ou interrupteurs), un bel écran intégré avec ses 3 boutons, et surtout le format "Rail DIN". La doc du site ne ment pas, c'est un trésor de connectivité : Wifi, ethernet, bluetooth, MQTT... Mais un point spécifique retient mon attention : un fonctionnement autonome est possible, avec une programmation interne.

Le prix n'est pas anecdotique, sans être excessif : ~85€ livraison incluse (novembre 2021). Mais les produits en mono-relai sont à 20€, donc si on multiplie par 4 ça reste avantageux vu la tonne de fonctions en plus.

Premier test à l'arrivée : la consommation électrique. Conforme à la doc, de 1,4W minimum à 3,3W tous relais fermés, avec le point d'accès Wifi actif.

Interface web

J'allume, je trouve le réseau, je me connecte sans souci. Petite frayeur en arrivant : je ne vois aucun menu pour programmer des choses O_o

Ordinateur avec Pro4M et interface web

En fait c'est pensé "mobile" : toute la zone de chaque relai est cliquable ! On arrive enfin sur le trésor promis.

Interface web du relai 1

La programmation par timers ou par planning hebdomadaire est possible, avec autant de séquences que souhaité (et un bonus sympa : le réglage "sunrise" et "sunset" calé sur votre fuseau horaire).

Interface web de planification du relai 1

En revenant au menu principal des réglages, on se rend compte de la diversité de connexions possibles, toutes en parallèle :

Interface web de la configuration réseau

Cablage

Je constitue 2 zones de 2 radiateurs (pièces "haut et "bas"), chacune contrôlée par un relai. Dans un premier temps, je n'envoie sur le fil pilote que les ordres "Confort" et "Nuit" : il suffit d'envoyer (ou non) un simple 220V. Pour passer au "4 ordres" (hors-gel et arrêt), je pourrais rajouter deux diodes sur les deux relais restants, pour envoyer ces ordres en parallèle sur mes zones.

Petite subtilité : chaque relai dispose d'une entrée et d'une sortie, quand on l'insère au milieu d'un circuit électrique. Ca permet ainsi de mesurer l'énergie qui passe dans le circuit. Or avec le fil pilote, il n'y a pas de circuit mais une simple tension (pas de courant circulant). Ce câblage implique que 1° il faut relier la Phase à chaque entrée de relai, pour la distribuer ensuite ; et 2° la mesure de puissance proposée par le 4PM sera inutile, puisque l'énergie de chauffage ne passe pas par là. En contrepartie, ça évite de surcharger la bête, qui se limite 40A max cumulés sur les 4 relais.

Installation physique

Ca se fait très simplement. On ouvre le tableau, on clipse le 4PM (sans oublier son disjoncteur à rajouter, bonne pratique et puis il n'y a pas d'interrupteur ON/OFF sur le produit), on branche l'alimentation P/N, l'arrivée 230V et les fils pilotes sur les relais, on ferme et on remet le jus : hop ca tourne !

Pro4PM dans un tableau électrique

L'écran est juste affleurant au cache du tableau, les boutons sont accessibles et le rétroéclairage s'éteint après quelques secondes.

Usage

Une fois les radiateurs placés en mode "programme", on règle le planning de présence. Il faut ensuite trouver la "bonne température" en ajustant le thermostat de chaque radiateur au départ, à adapter au contexte. La nuit et en journée, ça abaisse de 3,5°C et hop : des économies d'énergie sans y penser ! Pour les départs, on reste sur une coupure manuelle pour le moment. Pas de connexion "au cloud" pour un éventuel pilotage à distance, de toute façon l'internet est coupé quans je suis sur la route.

>> En conclusion après quelques semaines : ça fait le job, et ça laisse de la marge de progression pour d'autres usages à venir !

Merci de m'avoir lu, vous pouvez envoyer vos réactions, questions et commentaires par mail ou sur le fediverse ;-)

PS : article non-sponsorisé, mais ouvert à toute contribution ;)

By @Jaxom in
Tags : #libre, #maker,